Archives de catégorie : Salim Jabrane

Safad

Suis-je étranger, ô Safad (1)
Toi aussi tu es étranger
Les maisons me disent : Sois le bienvenu
et leurs habitants m’ordonnent : Eloigne-toi !

Pourquoi parcours-tu les rues
Ô Arabe, pourquoi ?
Si tu lances ton salut
personne ne te le rendra
Les tiens étaient un jour ici
et sont partis…plus personne !

Sur mes lèvres, les funérailles de l’aube
et dans mes yeux
l’amère humilition du lion
Adieu
Adieu Safad

Salim Jabrane


(1) ville palestinienne

Source : « La poésie palestinienne contemporaine ».
Choix des textes et traduction de Abdellatif Laâbi.
Le Temps des Cerises et la Maison de la Poésie Rhône-Alpes. 2002

Salim Jabrane est né en 1942 à al-Bouqayah (Galilée). Après des études à l’université de Haïfa, il s’installe dans cette ville et exerce le métier de journaliste. En 1990, il devient rédacteur en chef du journal al-Ittihad (l’Union), puis il fonde une revue culturelle (at-Taqafah).

Réfugié

Le soleil passe les frontières
sans que les soldats
lui tirent dessus
Le rossignol chante le matin
à Toulkarm
et le soir, il dîne et dort
en paix
avec les oiseaux des kibboutzim
Un âne égaré sur la ligne de feu
broute l’herbe
en paix
sans que les soldats lui tirent dessus

Et moi
ton fils réfugié, ô terre de ma patrie
entre mes yeux et tes horizons
la muraille des frontières

Salim Jabrane


Source : « La poésie palestinienne contemporaine ».
Choix des textes et traduction de Abdellatif Laâbi.
Le Temps des Cerises et la Maison de la Poésie Rhône-Alpes. 2002

Salim Jabrane est né en 1942 à al-Bouqayah (Galilée). Après des études à l’université de Haïfa, il s’installe dans cette ville et exerce le métier de journaliste. En 1990, il devient rédacteur en chef du journal al-Ittihad (l’Union), puis il fonde une revue culturelle (at-Taqafah).